Vacciner! oui? ou non?

Vacciner ou ne pas vacciner ?

Vacciner! Oui? ou non?
Vacciner! Oui? ou non?

Vacciner! oui? ou non? L’angoisse des parents qui doivent décider de vacciner ou non leurs jeunes enfants continue. Angoisse provenant du déluge croissant de l’information dite « experte » qui prolifère sur Internet et les sites de médias sociaux. Les parents concernés veulent prendre les bonnes décisions concernant la santé et le bien-être de leurs enfants et, en tant que tels, ils ont accès à de vastes informations, opinions et spéculations sur cette question. Malheureusement, il y a beaucoup d’informations erronées et si les parents ne sont pas en mesure d’analyser de manière critique l’information dont ils disposent, des conséquences tragiques peuvent être le résultat malheureux de leur mauvaise prise de décision.

Qu’est-ce que la  vaccination

Selon l’organisation mondiale de la santé (OMS),  la vaccination consiste à immuniser une personne contre une maladie infectieuse en lui administrant un vaccin. Il est établi que la vaccination permet de combattre  d’éradiquer ou d’éliminer des maladies infectieuses potentiellement mortelles à savoir la polio, le tétanos, la diphtérie, la rougeole, la coqueluche, la tuberculose, l’hépatite A, l’hépatite B, H, la fièvre jaune etc.

La vaccination est l’une des plus grandes initiatives introduite en matière de santé publique. Elle a sauvé plus de vies que toute autre mesure de promotion de la santé jamais adoptée. L’immunisation a d’abord été découverte par Edward Jenner, un scientifique britannique. Le premier humain à être vacciné était un garçon nommé James Phillip, qui a été inoculé avec le virus de la variole pour le protéger contre la petite vérole en 1796. Depuis lors, des vaccins ont été développés pour de nombreuses maladies infectieuses et certaines maladies comme la petite vérole (variole) ont été éradiquée.

Le principe de base de la vaccination est de fournir à votre système immunitaire un défi à un agent pathogène particulier et lui permettre de développer un ensemble de cellules immunitaires qui se souviendront de ce pathogène particulier; Ceux-ci sont appelés «cellules T helper». Cela permettra à votre corps à le reconnaître beaucoup plus rapidement et à mobiliser des défenses spécifiques contre ce pathogène. En introduisant une petite dose de ce pathogène inerte à travers le vaccin, la vaccination permet à votre corps de reconnaître l’agent pathogène et de se préparer pour le moment où il risque d’être exposé à une grave attaque par l’agent pathogène en question.

Les avantages de la vaccination

  •  La vaccination permet de prévenir chaque année entre 2 et 3 millions de décès (OMS).
  • Du nourrisson à la personne âgée, la vaccination prévient les pathologies débilitantes, l’incapacité et la morbidité dues aux maladies évitables par la vaccination(OMS)
  • la vaccination protège contre des maladies engageant le pronostic vital telles que la grippe, la méningite et les cancers(OMS)

Bref. La vaccination sauve des vies en renforçant l’immunité des êtres humains. L’ignorer serait responsable d’augmenter la probabilité d’infection dans la communauté élargie car sans vaccination, cela entraverait l’immunité au troupeau. L’immunité au troupeau ne réussit que lorsque la majorité de la population est vaccinée, car elle fournit une protection indirecte aux membres de la population qui n’ont pas encore développé leur propre immunité tel que  les très jeunes bébés (trop jeunes pour être vaccinés), les personnes âgées et quiconque a un système immunitaire compromis et fragile.

Vacciner! oui? ou non?

 

vaccine! oui? ou non?
vaccine! oui? ou non?

Tout en examinant les sites Web anti-vaccination, les personnes concernées font très bien comprendre leur cas. Ce qu’ils ne disent pas, c’est qu’aucun de leurs soi-disant «faits» n’est scientifiquement prouvé, de manière acceptable. Certains liens reliant les vaccinations au Trouble du spectre autistique ont été réalisés, mais ceux-ci ont été prouvés fausses et trompeuses. Il n’y a pas de preuve scientifique pour lier l’autisme à la vaccination.

Ceux qui s’opposent à la vaccination s’appuient souvent sur des preuves anecdotiques pour soutenir leurs points de vue; Malheureusement, ce genre de preuve est un substitut pauvre lorsqu’il s’agit de prendre des décisions de la vie ou de la mort au nom des membres les plus vulnérables de notre communauté. Certains parents sont également enclins à traiter tout ce qu’ils lisent sur Internet en tant qu’évangile et ne se préoccupent pas de chercher des preuves scientifiques ou de consulter un médecin avant de prendre leurs décisions en matière de vaccination.

Les effets secondaires de la vaccination

Les effets secondaires des vaccinations sont minimes. Une certaine irritabilité; peut-être une éruption cutanée et une température peuvent en être le résultat; mais il s’agit d’un problème mineur par rapport à la non-vaccination et les risques accrus de contracter une maladie grave. Bien sûr, il y a des situations où les enfants ont déjà une maladie grave et la vaccination est hors de question. L’exemption pour ces enfants est compréhensible et nécessaire. C’est une autre raison pour laquelle il est si important de maintenir l’immunité du troupeau. Cela permet à tous les autres enfants d’être vaccinés afin que ceux qui ont déjà un système immunitaire compromis soient protégés par l’immunité du troupeau.

Quelles sont les perspectives pour les générations futures si le nombre d’enfants non vaccinés dans nos communautés continue d’augmenter? En effet, l’incidence de maladies graves et évitables ainsi que la mortalité infantile augmenteront. Les effets secondaires de ces maladies ont été une grave crise économique et productive dans les communautés du monde entier; sans parler de leur impact dévastateur sur les individus.

Avons-nous vraiment envie de revenir à l’âge des ténèbres; où les communautés sont encore sujettes aux aléas de ces maladies; où la survie devient une question de hasard; et où la mortalité infantile remonte à nouveau aux niveaux préindustriels? Si les parents refusent de vacciner leurs enfants, c’est à ça qu’il faudrait s’attendre. La santé et le bien-être des enfants devraient prendre la priorité sur les croyances dangereuses  et les informations erronées.

Vacciner! oui? ou non? Maintenant que vous connaissez les avantages de la vaccination et le concept de l’immunité de troupeau qui est vitale pour la santé globale de la communauté, prenez une bonne décision.

 

Voir la version originale de l’article en suivant ce lien: http://EzineArticles.com/1368987

9 commentaires

  1. Très très intéressant.
    J’aime l’aime l’immunisation et nous vivons ces bien fait tout les jours
    Merci Biak

Laisser un commentaire